Wing Tsun Kung Fu à Lyon avec Romain

 

La légende veut que cet art martial, serait né en Chine il y a environ trois cent ans. Une nonne bouddhiste du nom de Ng Mui aurait créé ce système, et l’aurait enseigné à Yim Wing Tsun. La discipline aurait ainsi hérité du nom de son élève.

 

 

 

Ce système aurait été créé pour combattre l’envahisseur Mandchou. Pour cette raison, Ng Mui aurait mis au point un art martial accessible, et rapidement assimilable. Son objectif était de vaincre non pas par la force, mais par la fluidité, la souplesse, la rapidité. Dans cette optique, cet art martial devient rapidement accessible à tous.

 


Le Wing Chun fût retransmit de générations en générations jusqu’au dernier Grand Maître Yip Man (professeur de Bruce Lee), qui lui-même retransmettra son art à Leung Ting  peu avant sa mort. Leung Ting deviendra alors le père du Wing Tsun moderne. Il formera un grand nombre de professeurs à l’étranger, notamment en Allemagne dans les années 75 où il se développera considérablement jusqu’à nos jours.

Il s’agit d’un style de combat rapproché à mains nues. Néanmoins, toutes les distances de combats sont enseignées : techniques de pieds, de genoux, de coudes, de poing, de saisies, de contrôles, de
projections, de clés, etc.

 

L’art du combat est enseigné sans qu’il soit nécessaire d’avoir une condition physique particulière, ni certaines qualités de taille, de poids ou force. Il est accessible à tous le monde, sans exception.

 

Les programmes pédagogiques soigneusement élaborés par le Daï Sifu Claude Gouiffe ont pour objectifs d’assimiler des concepts applicables dans toutes situations d’attaques. L’avantage est que le pratiquant va réagir instantanément et instinctivement dans n’importe quelle situation.